Les partenaires prennent l'initiative

PARTAGER CETTE PAGE

La mixité des filières au sein de l'Université de Bordeaux : on y travaille !

Les 10, 11 et 12 mai 2016, la recherche d’une plus grande mixité dans les filières académiques a mobilisé de nombreux acteurs de l’enseignement secondaire et supérieur et de nombreux élèves des lycées de l’académie. Ces journées ont été organisées par l’Université de Bordeaux avec le soutien du Rectorat (*) et du Conseil régional Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. 

Séance de speed-meeting lors de la journée « Filles et maths »

Les chercheur.e.s en mathématique de l’Université de Bordeaux déclinaient, le 11 mai, la journée « Filles et maths : une équation lumineuse », en partenariat avec les associations nationales Animath et Femmes et Mathématiques. Au menu de cette journée, des ateliers interactifs sur les stéréotypes en sciences, des speed-meeting avec des femmes scientifiques aux parcours variés (étudiantes, ingénieures, doctorantes, enseignantes-chercheures en maths, chimie, neurosciences...) et une pièce de théâtre forum. A travers ces différentes actions, il s’agit de contribuer à lever les stéréotypes sexués qui empêchent encore, parfois, les jeunes femmes à s’inscrire en mathématiques ou, de manière plus générale, dans les filières scientifiques. 72 filles de 2nde et 1ère S, provenant de sept lycées de la Gironde (Blaye, Blanquefort, Gradignan, Lormont, Bègles, Talence et Bazas) ont été concernées par cette opération, qui, selon l’évaluation qui en a été faite, a donné pleinement satisfaction : 69 sur 72 des participantes estiment que la journée a répondu à leurs attentes, et la conseilleraient à leurs camarades.

 

Jeunes filles hilares lors la pièce de théâtre forum
 

Le Printemps de la mixité, organisé pour la 2ème année consécutive au sein de l’Université de Bordeaux, visait le même objectif : favoriser la mixité des filières universitaires, avec cette nouveauté qu’il s’agissait d’encourager non seulement l’entrée des filles dans des filières traditionnellement masculines, mais aussi l’entrée des garçons dans des filières considérées comme féminines. Si les filles représentent désormais 58% de la population estudiantine à l’Université de Bordeaux, elles ne représentent que 19% des étudiant.e.s en informatique, 16% en sciences de l’ingénieur, tandis qu’elles fournissent 81% des étudiant.e.s en psychologie ou sciences de l’éducation. 

Ces deux journées, organisées par la mission Egalité femmes-hommes et la mission Orientation Réussite Relations Secondaire-Supérieur entendaient stimuler les débats sur les représentations sexuées et leur impact dans l’orientation au sein de groupes mixtes. 

 Amphithéâtre du Collège Sciences et Technologies


Plus précisément, la journée du 10 mai a concerné 120 élèves de 1ère S des Lycées de Sarlat et de Nontron, convié.e.s à découvrir certaines des disciplines du collège Sciences et Technologies. Au programme, des conférences et débats, des partages d’expériences (notamment avec de jeunes chercheures) ainsi que des visites de laboratoires et ateliers scientifiques. Cinq laboratoires, représentant différents domaines de recherche de sciences et technologies, se sont mobilisés pour organiser les ateliers. 

La journée du 12 mai a permis d’accueillir 60 élèves de 1ère ES du Lycée Montesquieu de Bordeaux invités à passer une journée au sein du collège Sciences de l’Homme. Quizz interactif sur les stéréotypes, suivi de conférences sur la construction des identités sexuées, l’orientation et les disciplines, témoignages de chercheur.e.s et d’étudiant.e.s (en particulier des participant.e.s à l’opération « Ma thèse en 180 secondes »), visites des laboratoires, de la bibliothèque et des amphithéâtres ont composé le programme de cette journée fort nourrie. 


La bibliothèque du collège des Sciences de l’Homme : les élèves y ont vu comme une réplique de la bibliothèque de Poudlard
 

L’enjeu est bien de penser la mixité de manière relationnelle, c’est-à-dire en prenant soin de s’adresser à la fois aux filles et aux garçons. Devant le succès de ces journées, et les retours d’évaluation très positifs, l’Université compte bien poursuivre sa collaboration avec le Rectorat et le Conseil régional pour favoriser une plus grande mixité, en accédant au vœu des élèves lors des prochaines éditions : assister à un cours en amphithéâtre. 

 

Débriefing au collège SH avec l’équipe (presque au complet)

(*) Précisément, les services d’inspection en mathématiques, la délégation académique à l’action culturelle (mission culture scientifique) et la mission égalité filles-garçons.

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École