Egalité des filles et des garçons

PARTAGER CETTE PAGE

Remise du Prix du projet égalitaire 2016, mention Etablissement

Mardi 22 novembre 2016, c'était jour de fête au sein du collège Jules Chambrelent d'Hourtin (Gironde), le jury académique du Prix du projet égalitaire ayant décidé de récompenser l'établissement pour le travail exceptionnel conduit au cours de l'année 2015-2016. 


Les élèves du Clg Chambrelent d'Hourtin dans l'attente de leur récompense

 

La mention Etablissement du Prix revient en effet au Collège d'Hourtin, distingué par le jury, parmi 13 autres candidatures, à la fois pour sa qualité, son ampleur inédite, l'implication des personnels associés au projet, sous l'impulsion de l'infirmière scolaire Anne Desperiers, et avec l'appui de la principale du collège Patrizia Mazon.
 

Le projet vaut par son ampleur, c'est-à-dire par le nombre des enseignant.e.s associé.e.s et des élèves concernés



Le caractère innovant du projet réside en ce qu'il est inscrit dans la culture de l'établissement et s'appuie sur une pluralité d'actions conduites de front, tout au long de l'année en direction de plusieurs niveaux de classe, et en lien également avec les deux établissements du primaire du secteur (Hourtin et Naujac-sur-Mer), s'attachant par différentes voies et moyens à lutter résolument contre les stéréotypes de sexe et à proposer des modèles égalitaires pour filles et garçons. Ce sont donc au total 235 enfants et une quinzaine d'adultes qui ont reçu cette année des mains du directeur académique adjoint Pierre Roques, au nom du recteur Olivier Dugrip, en présence de la directrice régionale aux droits des femmes Sophie Buffeteau, le diplôme d'ambassadeur.drice pour l'égalité entre les filles et les garçons à l'occasion d'une cérémonie solennelle organisée dans l'établissement.

 

De g. à dr., Pierre Roques, directeur académique adjoint et représentant du recteur, Sandra Barrère, chargée de mission Egalité filles-garçons, Patrizia Mazon, principale du collège et Sophie Buffeteau, directrice régionale aux droits des femmes et à l'égalité - En fond, la frise des droits



Au long de l'année scolaire, les jeunes ont été conduits à réaliser, suivant les niveaux de classe, qui une frise des droits reprenant les principales étapes du lent processus d'émancipation des femmes en France, qui une exposition déconstruisant les représentations autour des métiers et des activités de loisirs. Dans d'autres cas, les élèves ont participé à des groupes de parole, écrit et représenté de courtes pièces de théâtre mettant en scène pour les dénoncer les constructions sociales autour du féminin et du masculin, enfin, ils ont participé à des projections-débats, l'ensemble coordonné par l'infirmière scolaire et animé par une quinzaine d'adultes, enseignants pour la plupart, avec l'appui des membres de l'association partenaire ACV2F (Agir contre les violences faites aux femmes)

 

L'une des actions a consisté à déconstruire les représentations autour des métiers et des activités à travers une campagne d'affiches




Au-delà des qualités intrinsèques du projet, tout à fait propres à transformer durablement un écosystème dans le champ des représentations sexuées, les membres du jury ont relevé l'action déterminante à leurs yeux du personnel de santé de l'établissement, ce que, par leur présence, Sandra Orazio, infirmière et conseillère technique du recteur, et Marie-Laure Lasmi, infirmière et conseillère technique du DASEN de Gironde ont voulu manifester.


 

Les enfants par binômes sont venus chercher leur diplôme qu'ils arborent fièrement



En reconnaissance de la validité de l'action éducative de l'académie de Bordeaux, sur proposition de la directrice aux droits des femmes et à l'égalité, le Prix du projet égalitaire a, doit-on le rappeler, été labellisé par le ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes au titre de la campagne « Sexisme, pas notre genre » lancée le 8 septembre dernier. Les jeunes ont reçu à ce titre le pin's de la campagne qu'ils ont aussitôt accroché à leur vêtement.

En aval de la cérémonie, pour prix de leur patience, les jeunes ont dégusté avec grand plaisir le goûter qui leur avait été préparé par le service restauration de l'établissement.

Mais plus encore que les récompenses, ce qui importe à ces jeunes, c'est d'incarner et faire vivre cette valeur égalité dans le monde de demain. Gageons qu'ils seront de puissants relais de notre action éducative !



 Au centre (en rouge), Anne Desperiers, infirmière du collège et cheville ouvrière du projet. A droite, Marie-Laure Lasmi, infirmière conseillère technique du DASEN, et Sandra Orazio, infirmière, conseillère technique du recteur

 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École