Egalité des filles et des garçons

PARTAGER CETTE PAGE

Campagne de prévention de l'homophobie

Le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lance une campagne destinée à informer et sensibiliser les collégiens, lycéens, étudiants et l’ensemble de la communauté éducative aux violences discriminatoires à caractère homophobe dont souffrent encore trop de jeunes. 

Le constat

Les rapports indiquent que les actes discriminatoires à raison de l'orientation ou de l'identité sexuelle sont fréquents. Ces actes recouvrent un large spectre de situations, dont certaines, du fait de leur caractère répétitif, entrent dans la catégorie du harcèlement : 

  • la relation fille-garçon est souvent affectée, dans la mesure où la relation d’inégalité donne parfois lieu à emprise, rejet, isolement, violence verbale et/ou physique ;
     
  • les actes discriminatoires agissent également toutes les fois que l’on s’éloigne des normes sociales généralement admises. Ainsi, l'orientation sexuelle, qu’elle soit réelle ou supposée, comme l'identité sexuelle, donne lieu à des réactions de rejet voire à des agressions. 

Dans ce dernier cas, les jeunes de moins de 18 ans représentent 53% des situations. En général, les agressions sont le fait d’élèves et d’étudiant.e.s du même établissement que la victime (66% des cas), et parfois de certains personnels d’établissement. Elles consistent en des insultes (59%), parfois accompagnées de réactions de rejet (58%), voire d’agressions physiques (21%). Dans 33% des cas, ces actes se manifestent de manière répétée. Enfin, les personnels ne sont pas épargnés, ils peuvent subir des discriminations eux aussi. 

Les conséquences pour les personnes victimes de telles discriminations et violences sont très lourdes. Chez les jeunes, elles affectent leur bien-être et le déroulement de leurs études : sentiment d'isolement, de mal-être, perte de l'estime de soi, absentéisme ou décrochage voire des comportements suicidaires.

Nos missions

Ces violences et/ou comportements discriminatoires tombent sous le coup de la loi (art. 225-1, 225-1-1 et 225-2 du code pénal). Il incombe à l’institution scolaire de les prévenir et de les dénoncer : il s’agit de poser les conditions de la sécurité et du respect dus à tous les enfants dont elle a la charge comme à tous les personnels placés sous sa responsabilité, afin de favoriser un climat propice aux apprentissages. 

C’est le sens de cette nouvelle campagne élaborée en lien avec les associations et après concertation avec les représentants des parents d'élèves.

Les ressources 

Des outils ont été élaborés pour cette campagne afin de permettre à la communauté éducative de conduire des actions de sensibilisation et de prévention. 

L’affiche 

Le guide d’accompagnement

Les cartes-mémos 

Un service d'écoute et d'aide à distance, assuré par SIS-Association, est proposé aux élèves et à l'ensemble des personnels des établissements. Ce service est accessible par téléphone ou par courrier électronique, à partir du portail :  www.education.gouv.fr/contrelhomophobie

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École