Les équipes montrent la voie

PARTAGER CETTE PAGE

Allez les filles, osez le sport !

Un projet disciplinaire exemplaire, initié au Lycée Maine de Biran de Bergerac (Dordogne) en 2013, utilisant le sport comme vecteur d’émancipation pour les filles. Et une réflexion pertinente sur le rôle de la pratique sportive dans l’instauration d’une culture de l’égalité.

Par Nathalie Villechenaud 


Le projet « Allez les filles, osez le sport ! » du Lycée Maine de Biran part d’un constat : en 2012-2013, seulement 28% de filles sont inscrites à l’association sportive (AS) de l’établissement, contre 72% de garçons. L’équipe des enseignants d’EPS du lycée a voulu se donner les moyens d’inciter les lycéennes à la pratique sportive.

  Les sportives du Lycée Maine de Biran



Les études montrent que les filles sont moins nombreuses à pratiquer un sport que les garçons. Elles pratiquent moins fréquemment et moins intensément dès la fin du collège. Elles se sentent souvent moins compétentes ou accordent au sport moins de valeur que les garçons. De fait, le sport est le domaine par excellence où les stéréotypes de genre liés au corps se manifestent : aux garçons, le développement des capacités musculaires, d’endurance et de résistance à l’effort, et la pratique de sports d’équipe, de combat et de contact ; aux filles, l’apprentissage de la grâce, de la souplesse, de l’agilité et du maintien corporel, et des pratiques souvent distinctes comme la gymnastique et la danse.

 

Inscrit dans le cadre de l’innovation-expérimentation de l’académie de Bordeaux, soutenu financièrement par le Conseil régional d’Aquitaine, le lycée et l’AS, le projet « Allez les filles, osez le sport ! » entend stimuler la pratique féminine au moyen d’une mesure incitative : il s’agit de récompenser les plus engagées et les plus assidues par un stage attractif : surf en juin 2014, ski nautique en 2015.

Concrètement, les lycéennes s’inscrivent à un challenge de participation : elles marquent des points à chaque fois qu’elles pratiquent une activité physique ou sportive (au sein de l’AS, dans les options EPS, dans les sections sportives de l’établissement comme à l’extérieur). 



L'équipe de foot filles



L’équipe d’EPS saisit toutes les opportunités pour stimuler le sport au féminin. De ce point de vue, l’année 2013/14 a été une année mémorable pour le lycée, le sport et les filles. En effet, un groupe de lycéennes a souhaité s’engager dans le championnat UNSS de football féminin : ces jeunes filles se sont classées 4ème au championnat de France.
 
Exploitant cette motivation, l’équipe EPS a inscrit ce groupe au concours « Foot des princesses » proposé par l’UNSS et la FFF. Lauréates du concours, elles ont eu le privilège de rencontrer l’équipe de France féminine de football à Besançon lors d’un match qualificatif pour la Coupe du Monde 2015. Tous ces événements mettant à l’honneur des sportives ayant su dépasser les déterminismes par le choix d’un sport dit « masculin » ont été largement médiatisés à la fois hors et dans le lycée, créant une belle dynamique. Les garçons les ont un peu jalousées. Elles sont devenues des exemples pour les générations suivantes.

La pratique sportive en mixité est favorisée toutes les fois que c’est possible. L’équipe d’aviron du lycée aux championnats de France UNSS avec 4 garçons, 4 filles et une rameuse comme cheffe de nage en est une belle illustration.



La mixité en action : l'exemple par l'équipe d'aviron


A la fin de la première année, le bilan est positif : la répartition filles-garçons s’équilibre, l’effectif féminin de l’AS est passé de 28% à 42%. Ce projet, et notamment l’exemple de l’équipe de football féminin, a impulsé une dynamique très positive autour du sport féminin dans le lycée. S’engage maintenant une réflexion plus approfondie sur l’égalité filles-garçons. L’équipe d’EPS réfléchit à la programmation de la danse en cours d’EPS obligatoire pour toutes les classes de seconde afin que les garçons          « s’aventurent » dans un domaine qui, dans les représentations, ne leur est pas a priori destiné. Un prolongement du projet          « Allez les filles, osez le sport ! » serait donc « Allez les gars, osez la danse ! ».



Les lycéennes de Maine de Biran au championnat de France de foot féminin




Nathalie Villechenaud est professeure d’EPS et coordonnatrice de l’équipe d’EPS du Lycée Maine de Biran 

PARTAGER CETTE PAGE
  • Imprimer
  • Agrandir

DSDEN DE L'ACADEMIE

Carte des établissements de France

C'EST PRATIQUE

 Services de l'éducation nationale


Une sélection de services répondant aux besoins des élèves, des parents et des enseignants

services



STOP HARCELEMENT
 


N° vert  de l'académie







EN CE MOMENT

"L'apprentissage c'est votre avenir", le site référence pour tout savoir sur l'apprentissage
 




Le numérique au service de l'École